24 août 2018

Art naïf, un mouvement non académique.

Art Naïf

Dans cet article, nous allons nous intéresser à l'art naïf. Ce mouvement artistique est un mouvement non académique qui prend la valeur d'un style en France à la fin du XIXe siècle au cours d'une période prolifique artistiquement. 

Le terme « naïf » a été utilisé pour la première fois au XIXe siècle, pour qualifier les œuvres du peintre Henri Rousseau dit  « Douanier Rousseau », qui peignait hors des normes académiques, sans suivre les recherches picturales de l'avant-garde de l'époque, les impressionnistes. Les peintres naïfs sont en décalage avec les peintres de la même époque.

Le nomade dormant - Henri Julien-Félix Rousseau
Le nomade dormant - Henri Julien-Félix Rousseau

Le critique d'art et collectionneur allemand, Wilhelm Uhde contribua à faire connaître la peinture naïve, et en particulier les œuvres d’Henri Rousseau. Wilhelm Uhde organisera sa première exposition personnelle en 1909 et publiera en 1911 sa première monographie.

H.Rousseau, The Flamingoes - Henri Julien-Félix Rousseau
H.Rousseau, The Flamingoes - Henri Julien-Félix Rousseau

Depuis le début du XXe siècle, l’art naïf est considéré comme un art authentique et s’étend dans le monde. Chaque peintre naïf a son propre langage, sa propre expression picturale. Éloigné des conventions plastiques, l’art naïf apparaît comme l’une des sources de l’art moderne.

Le résultat, sur le plan graphique, évoque un univers d'enfant, d'où l'utilisation du terme "naïf". L'inspiration des artistes naïfs est généralement populaire et le terme s'applique aussi à des formes d'expression populaires de différents pays.

Vietri Sul Mare Amalfi Coast Italy - Sara Catena
Vietri Sul Mare Amalfi Coast Italy - Sara Catena

Portofino 2 Italy - Sara Catena
Portofino 2 Italy - Sara Catena

Un petit coin e paradis - Elisabeth Davy-Bouttier
Un petit coin e paradis - Elisabeth Davy-Bouttier

Tandem - Elisabeth Davy-Bouttier
Tandem - Elisabeth Davy-Bouttier

Comment reconnait-on un tableau d’art naïf ?


On reconnait un tableau d’art naïf par l’exubérance des formes et des couleurs vives, par  les rapports d’échelle et des perspectives inhabituelles, par une minutie des détails, et par une ressemblance avec des dessins d’enfants.


CE QU'IL FAUT RETENIR DE L'ART NAÏF

  • Ce terme a été utiliser pour la première fois au XIXe siècle pour qualifier les oeuvre du peintre Henri Rousseau.
  • Les peintre naïfs peignent dors les normes académiques.
  • C'est le critique et collectionneur allemand, Wilhelm Udhe qui qui contribua a faire connaitre cette peinture.
  • Chaque peintre naïf a son propre langage
  • L’art naïf apparaît comme l’une des sources de l’art moderne.
  • On reconnait une peinture naïf par son exubérance des formes et des couleurs, par les rapports d'échelles et de perspectives, par une minutie des détails et par une ressemblance avec des dessins d'enfants.



Vous pouvez retrouver ces œuvres avec beaucoup d'autre sur notre site repro-tableaux.comN'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, de vos avis et de vos questions.


 Pour vous tenir au courant des nouveautés, 
inscrivez vous à notre Newsletter